Pendant une incapacité de travail, le médecin-conseil de la caisse d’assurance maladie est un interlocuteur important. Le médecin-conseil est un médecin qui travaille pour la caisse d’assurance maladie. Si, par exemple, quelqu’un souhaite exercer une activité volontaire, il doit évaluer si l’état de santé permet l’activité volontaire choisie. Il faut toujours contacter le médecin-conseil avant de commencer à travailler comme bénévole. Donner une explication de votre intention et pour quelle fréquence. Suivre cette procédure est nécessaire de peur de perdre son emploi. C’est la seule façon pour le médecin de se faire une bonne idée du projet.

Si la réponse du médecin est positive, l’activité de bénévolat est accordée. Mais il y a des nuances sur la compréhension des activités bénévoles. Quelle est la définition du mot bénévolat, comment est sa rémunération  et pour quel intérêt ?

Qu’est-ce que le bénévolat en arrêt maladie ?

Tout le monde fait quelque chose pour quelqu’un d’autre de temps en temps sans être payé pour cela. Mais dans le cadre de votre indemnité de maladie, nous ne considérons pas tous cela comme du bénévolat. Chacun a le droit de travailler. En cas de congé maladie, le salarié doit être en arrêt de travail.

Le volontariat est votre engagement volontaire et non rémunéré dans une organisation qui ne cherche pas à faire du profit, et qui se situe en dehors de la famille ou du cercle privé. Il s’agit d’association qui œuvre dans les activités aux personnes vulnérables : enfants malades ou frères pauvres. Le salarié a une obligation de loyauté envers la sécurité sociale en tant que bénéficiaire d’assurance maladie. Transporter des personnes handicapées pour la caisse d’assurance maladie est un travail bénévole, aider son voisin dans le jardin ne l’est pas. Installer un stand pour une activité dans la maison de retraite est un travail bénévole, aider son père qui a besoin de soins ne l’est pas. Il faut bien distinguer l’intérêt social de l’activité. Le travail de bénévolat favorise une activité pour les personnes vulnérables en les aidant sans en demander des retours.

Différence entre travail associatif rémunéré et travail bénévole

Vous n’êtes pas payé, mais parfois vous êtes remboursé de vos dépenses. Même si vous êtes en incapacité de travail, vous pouvez recevoir une telle allocation de dépenses.

Depuis le 15 juillet 2018, gagner jusqu’à 500 euros par mois sans être imposé est possible en exerçant des activités bénévoles, travailler pour une association ou, par exemple, fournir des repas aux personnes vulnérables, aider les personnes en soin palliatif. Il ne s’agit pas d’un travail volontaire, mais d’un travail alternatif rémunéré. Vous souhaitez démarrer une telle activité pendant votre maladie ? Vous tombez malade alors que vous gagnez un revenu supplémentaire non imposable ? Contactez toujours la caisse d’assurance maladie en premier lieu. Parfois, il faut introduire une demande à l’avance. Cela peut également avoir un impact sur votre indemnité de maladie. L’activité de bénévolats en arrêt maladie doit être bien étudiée par caisse d’assurance maladie.

Dans le cadre juridique, seule la cours de cassation est apte à valider le droit de de l’employeur et du salarié. L’employeur ne peut sanctionner un salarié exerçant une activité bénévole, temporaire et non concurrente pendant son arrêt maladie. C’est en dehors de son contrat de travail. Aucune possibilité de licenciement pour l’emploi. En cas de non-respect de l’obligation de loyauté, seule la sécurité sociale peut sévir par rapport à son assurance maladie.

Les bienfaits du travail bénévole en arrêt maladie

Les malades de longue durée n’ont pas la vie facile dans notre société. Souvent, le travail reste une source importante d’estime de soi. En cas de maladie, elle disparaît, ainsi que de nombreux contacts humains. La situation est mal vécue tant qu’on a toujours travaillé en équipe. Le bénévolat peut alors être un excellent moyen de nouer de nouveaux contacts et d’entretenir des relations significatives, mais aussi de passer son temps de manière agréable et significative. Les personnes malades s’ennuient en restant à domicile.

Le travail de bénévolat  en arrêt maladie est un moyen de réintégrer la vie professionnelle. Les contacts sociaux sont de nouveau renoués. Une satisfaction personnelle se dégage et la personne se sent utile. Même si cela aide à passer son temps utilement, c’est un travail volontaire et non obligatoire.