Les personnes jeunes dont c’est le premier véritable emploi ont généralement dans le secteur du spectacle des fonctions polyvalentes et intéressantes. La motivation est souvent forte et c’est un atout pour les structures employeurs.

En même temps, ces jeunes salariés font l’apprentissage d’une fonction à part entière, avec ses avantages et ses inconvénients, parmi lesquels des tâches indispensables mais fastidieuses et/ou répétitives. Il est parfois nécessaire de rappeler, en effet, que toute fonction, et à tout niveau de responsabilité, comprend des contraintes « incompressibles ». S’il y a adéquation dans le recrutement entre le poste proposé et le profil du candidat, la part du travail incontournable mais moins attrayant doit être limitée pour être bien acceptée (généralement 1/4 du poste maximum).

Dans votre cas, il semble qu’il y ait eu une dérive progressive liée aux centres d’intérêt du salarié. Vous avez raison de vous préoccuper de ce problème car si le travail est fait dans l’urgence, les risques d’erreur sont multipliés et d’autre part, les travaux non réalisés peuvent « retomber » sur une autre personne dont ça n’était pas la mission. Cette situation peut entraîner, lorsqu’elle est fréquente, une dégradation de l’ambiance de travail.

Voici plusieurs pistes de réflexion pour répondre à votre situation. Il semble nécessaire de discuter avec le salarié lors d’un entretien individuel, sur la base d’éléments objectifs. Il peut s’agir de la référence à l’annonce et à l’entretien d’embauche, ou bien au contrat de travail si celui-ci mentionne les travaux qui seront confiés. Il s’agit d’obtenir l’accord du salarié sur ce qui avait été convenu ensemble lors du recrutement : besoins de la structure, organisation, etc.

En l’absence d’éléments écrits, il peut être intéressant de reformaliser une fiche de poste sur la base de ce que fait actuellement le salarié, mais en indiquant ce qui est prioritaire et ce qui est secondaire. Une fois cet entretien réalisé, il faut s’astreindre, en tant que responsable, à un suivi hebdomadaire, afin de vérifier l’évolution positive du comportement du salarié. Cela demandera dans les premiers temps beaucoup d’énergie, pour ne pas céder lorsque le résultat attendu reste insuffisant. Il faut encourager, être présent, mais aussi vigilant sur l’objectif fixé.

Dans votre cas précis, si la fiche de poste implique que l’essentiel du temps doit être consacré à l’organisation de tournées, et que cette mission ne correspond visiblement pas aux attentes du salarié, votre vigilance peut l’amener à réfléchir à sa fonction, voire à quitter la structure.