Enjeux et importance de la qualité de vie au travail

Sur son lieu de travail, de nombreuses valeurs sont à respecter en premier lieu. Si la sécurité et la santé au travail sont des paramètres essentiels, on a souvent tendance à négliger le bonheur et le bien-être de ses employés. La prévention des risques professionnels est devenue monnaie courante dans nos entreprises. Mais la prise en compte de l’épanouissement personnel des travailleurs en est encore à ses balbutiements. Pourtant, tout le monde a beaucoup à gagner dans cette nouvelle tendance qui se popularise.

Ne pas minimiser les risques professionnels sur son lieu de travail

Les risques professionnels existent dans quasiment tous les corps de métiers. Que l’on exerce une activité physique et manuelle ou bien un travail de bureau, tout le monde est soumis aux risques liés à ses conditions de travail : accidents, pression, stress, burn-out… Personne n’est à l’abri, pas même ceux qui pensent l’être. C’est pour cela que, de nos jours, l’importance de la prévention des risques professionnels est prise en compte dans la plupart des entreprises et des institutions publiques ou privées. Chaque structure professionnelle est désormais tenue de s’inscrire dans une démarche de prévention pour que la santé au travail de chacun de ses employés soit garantie et préservée. En France, c’est le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) qui est chargée de contrôler que tout fonctionne bien. Personne ne veut exercer son métier dans un contexte où la prévention des risques au travail n’est pas assurée. Et comme aucun domaine professionnel n’est à l’abri, les employeurs ont le devoir d’engager un plan de prévention des risques au travail.

La sécurité au travail, clé de voûte du sentiment de bien-être

La démarche de prévention dans laquelle chaque entreprise est tenue par le CHSCT de s’engager ne concerne pas seulement la santé, mais aussi la sécurité au travail. Les conditions au travail doivent à la fois ménager la santé et la sécurité des employés. Il ne s’agit pas seulement de s’assurer qu’ils vont bien, qu’ils ne mettent en péril ni leur intégrité physique ni leur intégrité mentale. Il convient également que chaque entreprise évalue les risques liés aux différentes activités qu’elle propose, et qu’elle s’inscrive dans une démarche de prévention pour chacune d’entre elles. Par exemple, il est essentiel de tout mettre en œuvre pour qu’aucun accident ne puisse survenir dans vos locaux professionnels. Cela peut paraître évident, mais toutes les entreprises, petites ou grandes, ne répondent pas forcément positivement à cela. De la même manière, vos employés ne doivent pas être contraints de travailler dans de mauvaises conditions, liées par exemple à la pollution ou à des substances toxiques auxquelles ils pourraient être directement ou indirectement exposés. Contrôler la température ou le taux d’humidité dans votre entreprise, c’est aussi ça, la sécurité au travail.

Bien-être au travail : sur le long terme, une productivité revue à la hausse

Au-delà de la prévention des risques professionnels concernant la sécurité et la santé au travail, les entreprises sont désormais tenues d’assurer le bien-être et l’épanouissement personnel de leurs employés. Même s’il ne s’agit plus à proprement parler de risques professionnels, le CHSCT contrôle également la qualité de vie au travail de tous vos employés. En tant qu’employeur, vous pourriez être tenu pour responsable du mal-être des personnes travaillant pour vous. Et si vous pensez que ce mal-être n’est pas de votre ressort, qu’il est difficile à observer et qu’il n’a aucune influence sur votre activité, vous vous trompez. Sa qualité de vie au travail aura un impact direct sur la productivité d’un travailleur. S’il est heureux et épanoui, s’il considère qu’il évolue au quotidien dans un climat de confiance, il aura tendance à travailler de façon plus volontaire, à s’approprier les conséquences de son activité, et donc à vouloir faire plus et mieux. L’employeur n’est pas perdant dans cette affaire, bien au contraire : avec des employés heureux, il a même tout à y gagner.

Ne pas hésiter à suivre une formation spécialisée

Personne n’est omniscient, et personne ne peut savoir par défaut comment assurer le bien-être et la sécurité de tous ses employés. Plus vous avez d’employés, de collaborateurs et de partenaires, plus l’activité au sein de votre entreprise est complexe et diversifiée, plus il est difficile de contrôler tous ces paramètres efficacement, et de garantir le bonheur de chacun en fonction de ses propres exigences. C’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à suivre une formation spécifique consacrée à la prévention des risques au travail. C’est un phénomène relativement nouveau, mais qui porte ses fruits. Les entreprises qui s’y livrent observent rapidement une nette amélioration du bien-être de leurs employés et, à terme, de leur productivité. Savoir gérer autant de personnes, sachant qu’il faut généralement traiter les gens au cas par cas, cela ne s’invente pas. Il existe des méthodes claires et précises à suivre pour faire respecter les exigences du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail. Et au bout du compte, il n’y a pas que vos employés et salariés qui en tireront des bénéfices.