En cas de perte ou de vol de la carte électorale, Voici ce qu’il faut faire

L’acte de vote nécessite d’avoir une carte d’électeur qu’il est préférable de conserver en lieu sûr. Toutefois, en vue de pallier une éventuelle perte ou vol d’une carte électorale, les bureaux de vote ont mis en place des démarches administratives faciles à suivre. Tout citoyen a donc grâce à ces procédures, toujours la possibilité de faire un vote. Quelles sont les formalités à accomplir si on n’est plus en possession de ce sésame si précieux lors des périodes électorales ?

La carte électorale, comment se la procurer ?

En cas de perte ou vol d’une carte électorale, on réalise encore plus l’importance de de document. On rappelle que la carte d’électeur est certes facultative mais gratuite. Qu’est-ce qui figure sur cette fameuse pièce ? Bien entendu l’identité du votant avec son nom et son prénom, son adresse, ses date et lieu de naissance au même titre que les coordonnées du bureau de vote. Ce feuillet concrétise le devoir civique du citoyen lambda dès 18 ans. Il s’agit aussi d’une formalité administrative incontournable lors des élections, que celles-ci soient municipales, départementales, régionales, législatives, présidentielles ou européennes. Pour découvrir des conseils pratiques de défense, visitez le site Mister Goodman.

Même en l’absence de perte ou de vol de carte électorale, on peut présenter, en cas d’oubli, un simple justificatif d’identité mais aucun duplicata n’est délivré. Cela peut être évidemment une carte d’identité nationale, un passeport, un permis de conduire, une carte vitale valide avec photo ou même une carte de famille nombreuse. S’y ajoute une attestation d’inscription aux listes électorales. Quand doit-on renouveler cette pièce administrative ? Généralement tous les trois ou cinq ans durant la refonte des listes électorales. En cas de perte ou de vol de la carte électorale, le papier est expédié, fréquemment, par voie postale.

Avoir toutes les cartes en main lors de la perte ou du vol de son titre électoral

Si la carte d’électeur s’égare la veille ou le jour des élections, on peut tout de même procéder aux opérations électorales au sein du bureau de vote le plus proche de son domicile. Il en est de même pour la non réception du document à temps. Pour tout protocole lié à la perte ou vol de carte électorale, le responsable du contrôle se contente de vérifier l’identité du votant ainsi que son inscription sur la liste électorale de sa localité. C’est jouer la carte de la prudence, s’assurant que la personne en question n’est pas radiée de cette liste. Soit dit en passant, concernant les étrangers nouvellement naturalisés, il leur sied d’exposer un certificat de nationalité ou un décret de naturalisation.

Absence de carte électorale : le recours aux autorités compétentes

S’agissant de la perte ou du vol de la carte électorale, la première démarche à effectuer est d’informer le commissariat ou la gendarmerie afin d’éviter toute utilisation illicite du document. La victime de vol signale à l’agent de police la présence éventuelle d’autres documents dérobés ainsi que les circonstances du délit. Après la déclaration de vol, le citoyen reçoit un récépissé de sa plainte.

Ce faisant, il doit solliciter un renouvellement de sa carte électorale à la mairie muni du récépissé de la déclaration de vol et présenter une pièce d’identité. C’est alors que l’employé de mairie remet au demandeur une attestation d’inscription aux listes électorales en vue de procéder au vote en toute sécurité. À supposer que l’élection ait lieu avant la réception de cette nouvelle carte, l’électeur doit présenter au bureau de vote l’attestation délivrée et pourra ainsi voter en toute liberté pour le candidat de son choix.